Parentalité et entrepreneuriat : comment (ré)concilier les deux ?

Créer son entreprise et devenir parent : deux décisions qui n’ont à priori rien en commun et pourtant ! Ces deux choix de vie font appel à des aptitudes bien similaires : engagement, gestion du temps, énergie, organisation, remises en question…

De nombreuses similitudes donc entre la parentalité et l’entrepreneuriat que nous allons essayer de démystifier aujourd’hui pour vous aider à vous sentir plus épanouie dans ce double rôle. Et pourquoi pas tenter de transformer cette parentalité en une force.

Mompreneurs : qui sont ces mamans qui se lancent dans l’entrepreneuriat ?

Depuis quelques années, de nombreuses femmes se lancent dans l’entrepreneuriat à la suite d’une grossesse. Comme si ces quelques mois de congé maternité faisaient germer de nouvelles idées et naître de nouveaux projets dans la tête des femmes. Désir de liberté organisationnelle, quête de sens et d’équilibre, envie créatrice… Les raisons de quitter le confort du salariat au profit d’une nouvelle carrière indépendante semblent nombreuses pour celles qui désirent se mettre à leur compte.

Ce phénomène porte un nom, les Mompreneurs – cette génération de mamans entrepreneures qui semblent parfaitement gérer leur organisation entre biberons, éducation des enfants, tenue du foyer et développement de leur business.

Cette tendance, qui nous vient tout droit des États-Unis et qui est apparu dans les mid-nineties, a clairement explosé avec l’avènement des nouvelles technologies et du « work at home ».

Devenir Mompreneur pour un meilleur équilibre de vie

On retrouve les Mompreneurs dans divers secteurs d’activité : services, conseil, création, e-commerce ou boutiques physiques… On note tout de même que l’accélération du digital a largement facilité l’émergence de cette nouvelle tendance. Force est de constater qu’elles utilisent majoritairement Internet dans leur travail, ce qui leur permet de travailler à distance et de peaufiner elles-mêmes leur communication.

Si les Mompreneurs sont de plus en plus nombreuses et semblent plutôt épanouies dans leur nouvelle vie, c’est qu’elles ont réussi aujourd’hui à tisser de nombreux réseaux et associations à travers toute la France. Cette sororité et ce soutien mutuel qu’elles partagent leur apportent force et crédibilité. Le fait d’être mère et entrepreneure ouvrirait plusieurs possibilités. En étant parent, la scolarité des enfants faciliterait les rencontres avec d’autres parents et permettrait de se créer un réseau parfois insoupçonné. Ce qui peut faire naître de futures collaborations ou partenariats.

Si vous êtes maman et que vous souhaitez vous mettre à votre compte, vous avez donc tout intérêt à vous ouvrir à ces réseaux de femmes entrepreneures. Ces cercles sont bien plus puissants qu’on pourrait le croire et permettent de sortir de l’isolement. Vous pourrez en outre échanger avec d’autres femmes qui partagent les mêmes problématiques que vous, avec lesquelles vous pourrez collaborer en échange de bons procédés et vous aider mutuellement. Cela vous apportera un précieux soutien lors de vos phases de doutes et vous pourrez également participer à des évènements qui contribueront au développement de votre business et de votre réseau (ateliers, cafés, conférences…).

Connaître ses droits de maman entrepreneure

Saviez-vous que les auto-entrepreneures bénéficient de droits en matière de parentalité et que les lois changent régulièrement en faveur des femmes ? Avant de se lancer à son compte, il est important de prendre connaissance des dispositifs qui s’offrent aux femmes, notamment en matière de congé maternité, de vacances ou d’arrêt maladie. Ces sujets ne doivent ni être tabous, ni susciter une quelconque gêne pour les femmes déjà mises à mal sur le plan de l’égalité hommes-femmes dans la sphère entrepreneuriale.

Quels sont les droits de l’auto-entrepreneure en cas de maternité ?

De nombreuses freelances et auto-entrepreneures craignent la perte de revenu si elles envisagent une grossesse.

Pourtant, que l’on soit auto-entrepreneure, freelance, ou salariée, le Code du Travail précise que toute femme enceinte bénéficie d’un congé maternité qui débute six semaines avant la date estimée de la naissance de l’enfant et prend fin dix semaines après l’accouchement (article L 122-26).

Ainsi, les mamans exerçant une profession indépendante ont également le droit à une indemnité journalière d’interruption d’activité.

Si votre auto-entreprise est votre activité principale

Il existait deux types d’allocations que toutes les femmes auto-entrepreneures peuvent cumuler (sous certaines conditions) :

  • Une allocation forfaitaire de repos maternel, versée en deux fois, même sans arrêt de travail
  • Une indemnité forfaitaire journalière de repos maternel versée sous certaines conditions. La travailleuse indépendante devait s’arrêter au moins 44 jours consécutifs (soit 6 semaines) pour recevoir cette indemnité. Cet arrêt de travail pouvait être prolongé par une ou deux périodes de 15 jours consécutifs, à la demande la maman. Le temps total de repos indemnisé n’excédait donc pas 74 jours (sauf en cas de naissances multiples).

Avec la Loi de Financement de la Sécurité Sociale, ces règles changent. Attention, seules les prestations dont le premier versement a lieu à compter du 1er janvier 2019 sont concernées. Ainsi :

  • L’allocation forfaitaire est désormais versée à condition de cesser toute activité professionnelle durant la période d’indemnisation
  • Le versement de l’allocation et de l’indemnité est conditionné à un arrêt minimal de 56 jours consécutifs (soit 8 semaines)

De plus, L’article L. 331-3 du code de la sécurité sociale a validé l’alignement du congé maternité des travailleuses indépendantes sur celui des salariées.

Le congé maternité unique

La Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2019 a entraîné une évolution du congé maternité des travailleuses indépendantes.

En effet, le gouvernement a instauré un système de « congé maternité unique » permettant ainsi aux femmes Chef d’entreprise de bénéficier d’un congé aligné sur celui des salariées.

Deux grands changements ont depuis eu lieu pour le congé maternité des auto-entrepreneures :

  • Les versements de l’allocation et de l’indemnité forfaitaire de repos maternel sont soumis à de nouvelles règles.
  • La durée d’indemnisation du congé maternité est allongée pour atteindre 112 jours (comme celle des salariées).

Plus d’infos sur :  https://www.portail-autoentrepreneur.fr/academie/statut-auto-entrepreneur/conge-maternite

https://www.portail-autoentrepreneur.fr/academie/statut-auto-entrepreneur/aides-femmes

S’inspirer des familles d’entrepreneurs

Avoir des parents entrepreneurs influencerait fortement le désir entrepreneurial des enfants.

On le remarque, les créateurs d’entreprise qui réussissent sont souvent eux-mêmes enfants d’entrepreneurs ou ont baigné dans un univers entrepreneurial durant leur enfance. Être issu d’une famille elle-même dans les affaires marquerait donc la propension à entreprendre d’une personne.

Si un sondage sur « Les entrepreneurs et la vie de famille » mené en 2017 par OpinionWay affirme que 58% des entrepreneurs déclarent avoir au moins un membre de leur famille entrepreneur (et 27% au moins 1 de leurs 2 parents), il serait intéressant de déconstruire ce mythe et d’en comprendre les mécanismes pour que chacun puisse y trouver sa place.

Quels sont les prédispositions qui caractérisent les entrepreneurs dont nous pouvons nous inspirer si nous n’avons pas eu nous-même des parents Chefs d’entreprise ?

Notons quelques-unes de ces aptitudes :

  • La capacité de se focaliser sur un objectif jusqu’à ce qu’il soit atteint
  • La foi en soi et la persévérance
  • L’adaptabilité et la flexibilité
  • La curiosité et la capacité à penser hors du cadre
  • L’autonomie et les aptitudes à diriger des personnes
  • L’innovation
  • La posture, le charisme, faire porter sa voix
  • La prise de décision
  • Ne pas craindre l’échec, savoir rebondir

On le remarque, les enfants s’imprègnent du modèle parental et reproduisent bien souvent, même inconsciemment, les comportements de leurs parents. Force de caractère, humeur… Il y a fort à parier qu’un enfant ayant grandi auprès de parents concentrés sur la performance, sera lui-même doté d’un esprit de compétition en grandissant. Il n’est jamais trop tard pour apprendre à développer ces compétences et les transmettre à ses enfants ! Focalisez-vous sur vos forces et surtout, croyez en vous et au changement que vous voulez voir. Tout est possible avec détermination.

Être entrepreneur ET parent : une question d’organisation

La solution : adopter les bons réflexes !

Si la parentalité et l’entrepreneuriat requièrent des forces comparables, autant instaurer de bons réflexes pour mieux gérer ce double rôle. Mettez en place un planning bien distinct entre votre vie parentale et votre activité pour pouvoir vous investir pleinement dans vos tâches personnelles et professionnelles. Lorsque vous consacrez votre temps à votre entreprise, ne laissez pas votre vie familiale déborder sur ce timing et vice versa. Lorsque vous profitez de temps avec vos enfants, mettez de côté votre rôle d’entrepreneur au profit de votre foyer et de vos proches. Apprenez à gérer vos priorités et votre temps en organisant toujours vos journées la veille.

N’hésitez pas à mettre en place des plannings de vie de famille. Les enfants adorent les routines et ont besoin d’être cadrés avec des repères, cet encadrement leur apporte une sécurité indispensable à leur développement. De plus, ces bonnes habitudes seront des exemples dont vos enfants pourront s’inspirer tout au long de leur vie.

Le temps est l’une des ressources les plus précieuses pour les entrepreneures, or le temps ne se gagne pas, il se prend ! Pour rester efficace sur le long terme, vous devrez donc trouver le bon équilibre entre vos priorités en apprenant à vous organiser et à vous fixer des objectifs.

Développer des aptitudes entrepreneuriales et se faire accompagner

La période actuelle affiche un regain d’intérêt pour l’entrepreneuriat tant chez les femmes que chez les hommes. Devenir parent ne devrait jamais être un frein à la création d’entreprise mais devrait au contraire permettre de développer de nouvelles aptitudes synergiques entre ces deux rôles.

La prise de responsabilités et l’organisation sont des piliers essentiels à l’équilibre entre parentalité et entrepreneuriat.

Apprenez à développer des aptitudes entrepreneuriales et ancrez-les dans votre quotidien. N’hésitez pas à solliciter votre réseau, à déléguer certaines tâches et à vous faire accompagner lorsque vous en avez besoin.

Dans son Programme En route vers la performance ! elleboss accompagne les femmes dans le développement de leur projet entrepreneurial grâce à un coaching sur-mesure, spécifiquement étudié pour elles. Au cours d’ateliers bi-mensuels co-animés par des experts de l’entrepreneuriat, les femmes freelances / auto-entrepreneures trouvent enfin des réponses à leurs problématiques. Protection de la femme entrepreneureaides & dispositifs, diagnostic financier & calcul des tarifs… Tous les aspects de la création d’entreprise sont abordés lors de ce programme. Le but ? Leur donner toutes les clés pour réussir leur projet !

Inscrivez-vous gratuitement sur elleboss.fr et découvrez tous nos services à la carte pour les entrepreneures.