Pitch : 3 étapes pour bien se préparer

Le pitch est né au cinéma aux États-Unis dans les années 80 : il renvoie au court texte fourni par un scénariste à un producteur y exposant le potentiel de son idée, pour le convaincre de financer son projet. Compétence requise dans l’entrepreneuriat, il est un outil nécessaire à la communication d’un projet, d’une activité, son côté innovant et ses qualités, de façon à être retenu et fidéliser un public. Votre objectif n’est donc pas d’en dire le plus possible, mais de sélectionner les informations les plus importantes à la communication de votre projet, en tenant compte des éléments suivants :

La préparation

Avant de passer à l’écriture de votre pitch, réfléchissez à ces questions, centrales pour cibler votre cible, la concerner et fidéliser votre public. À quel public vous adressez-vous ? Quel est votre objectif ? Le contenu variera du contexte de votre prise de parole : présenter un nouveau produit, obtenir des aides financières auprès d’une structure… En quoi vous différencierez-vous de vos concurrents ? Mettez en avant votre côté novateur de façon à éveiller la curiosité de l’auditoire.

L’écriture

Choisissez une tonalité convaincante à votre discours : par exemple sur le ton d’un leader, ou plus posée et réfléchie. De plus, préférez un registre de langue adapté et soutenu. Privilégiez les phrases concises et claires de manière à être plus compréhensif par tous et percutant. Les 10 à 30 secondes du pitch sont les plus retenues et déterminantes. Cependant, il est important de suivre un plan élaboré selon les conditions. Idée de plan à suivre dans le cadre de la présentation d’un nouveau projet :

  • Identification d’un besoin concernant l’auditoire ciblé
  • Présentation de votre idée
  • Argumentaire appuyé de chiffres
  • Parallèle sur l’avenir pour insister sur le caractère durable de votre projet

L’entraînement

L’entraînement vous permet de travailler votre communication orale et corporelle. Mais aussi de vous sentir plus confiant et plus à l’aise lors du jour J. Parce que le secret d’une attitude souriante et sûre de soi, est une bonne maîtrise de son projet, mais aussi de son stress. Ne négligez pas les exercices de sophrologie et concentrez-vous sur ce que vous ressentez. De plus, avoir appris son pitch par cœur, peut-être une erreur dans ces cas de figure !